Bougies de préchauffage - Remplacement


Quand des difficultés de démarrage apparaissent, notamment par temps froid, c'est le signe qu'il est temps de changer les bougies de préchauffage. Dans mon cas, ces difficultés sont apparues à 5 ans et 150000 km. Je vous explique comment faire pour les remplacer.

Voilà alors à quoi ressemblent des bougies de préchauffage après 150 000 km: comparez par rapport à la bougie neuve (à gauche) :



Quel matériel est nécessaire ?



  • Douilles ou clefs de 10 et de 13.
  • Tournevis Torx de 20 et cruciforme.
  • Cliquet 1/4 de pouce avec rallonge, cardan et douille FACOM R10LA.
  • 5 bougies de préchauffage neuves (de 60 à 85€ selon la marque et la crèmerie).
  • Chiffon et dégraissant.
  • Éventuellement un bout de durit.
  • Du temps : de 2 heures à plus de 5 heures selon l’expérience et le matériel.
  • Il n'est pas nécessaire de soulever le T4 pour ce type d'opération. Vous pouvez donc faire cela dans votre cour ou votre garage.


Comment s'y prend-on ?



La méthode ci-dessous a été réalisée avec un T4 TDI avec "nez court" (fourgons et combis de 1996 à 2001), doté d'un moteur type ACV.

Dégager l'accès aux bougies



Ouvrir le capot.



Déposer la traverse supérieure de calandre avant (2 vis de 13, de chaque côté, 2 vis de 10 sur l'échangeur de température au centre (sur TDI 102), et 2 silent blocs à défaire sur le radiateur).



Déposer la calandre (5 vis Torx de 20, 3 sur le dessus et 1 de chaque côté, dans la grille inférieure).



Soulever et basculer vers l'avant le bloc radiateur.



Vous avez alors une vue relativement dégagée sur l'avant de votre bloc moteur (ici un bel ACV !) :



Changer les bougies



Les bougies de préchauffage se situent en dessous de l'injecteur à gauche pour les bougies 1 et 2 et en dessous à droite pour les bougies 3, 4 et 5 (bougies numérotée de gauche à droite quand vous êtes face au moteur).

Ces photos doivent vous permettre de les situer exactement :

Bougie 1 : Bonne accessibilité





Retirer le manchon de la bougie (visible ci-dessus) à la main. L'extrémité de la bougie elle-même est quasi invisible dans cette position :



Glisser à cet endroit une petite rallonge équipée de la douille R10LA. Enfoncer la douille sur la bougie à tâtons. Dévisser la bougie et l'extraire. Elle sort sans problème. Mettre une bougie neuve sur la douille R10LA et visser celle-ci à l'emplacement requis. Rebrancher le manchon sur la bougie neuve.

Bougie 2 : Accessibilité médiocre





C'est le gros morceau de l'intervention. Il faut d'abord débrancher le connecteur bleu visible au premier plan, juste derrière la durite de retour de carburant. Ensuite, on utilise la douille R10LA, non plus connectée sur une rallonge, mais sur un cardan 1/4 de pouce. Une fois le manchon retiré, il faut aller attraper avec la douille la bougie qui est quasi inaccessible :



Bonne chance ! Il m'a fallu du temps pour l'avoir et l'extraire. Le bossage du connecteur empêche le passage. Pour la mise en place de la nouvelle, j'ai réussi à me débrouiller avec ma douille mais il est peut-être préférable d'utiliser un morceau de durit pour emprisonner la bougie et la remettre en place. En tout cas, c'est galère !!!!!

Bougie 3 : Bonne accessibilité





Idem bougie 1.

Bougie 4 : accessibilité moyenne





Les conduites de la pompe d'injection semblent obstruer quelque peu le passage, rendant le remplacement impossible. C'est une fausse idée. Certes, l'accès n'est pas aisé mais cela se fait très bien, comme la bougie 1. En effet, il y a assez de place pour glisser la rallonge munie de la douille R10LA dans ce fatras de conduites, juste par dessous :



Ca passe nickel ! Dès lors, faites comme pour la bougie 1.

Bougie 5 : Bonne accessibilité





Idem bougie 1.

Tout remonter



Effectuer les opérations décrites ici dans l'ordre inverse.
Cette page a été vue 672 fois