Chassis et longerons : Elimination de la corrosion et traitement

Crédits et remerciements à Manu8231
Source

Bonjour,

Je vous fait partager mon expérience du traitement d’un début de corrosion sur le châssis de mon T4. ça sera mon petit retour sur tous les posts ou j'utilise vos conseils :)

Je ne suis pas pro donc mon traitement n’est pas une référence, mais j’ai tenté de me renseigner comme il se doit pour faire quelque chose de bien. J'ai pris quelques photos des étapes, surtout du traitement de la corrosion avec photos à la fin ce tuto.

Les étapes que j'ai suivies.

Lavage du châssis avec laveur haute pression (200bars) équipé d'une rotabuse + solution de lavage



Démontage des pièces qui empêchent l’accès


  • Démontage du pot
  • Démontage des pares choc
  • Démontage du réservoir (il se démonte sans découper quoi que soit à l’intérieur).
  • Démontage de l’attelage et des supports de roue de secours
  • Protection des flexibles de freins AV et AR. J’ai entouré avec un chiffon et fixé avec chatterton.
  • Retirer tous les bouchons accessibles (il y en avait sous l’anti-gravillons dans les passages de roue) (après avoir brosser les passages de roue)


Décapage



  • Meuleuse avec brosse métallique torsadée + ciseau à bois
  • Décapage avec meuleuse à air (ou perceuse mais meuleuse plus légère) avec une petite brosse métal. J'ai utilisé deux petites brosses, et lorsqu'elle sera usée, elle devient pointue et c'est parfait pour passer entre la tôle ondulée et les traverses.
  • Décapage avec une fraise (une à bout rond diamètre 12 ou 14 environ et une cylindrique de 6mm pour le raccord tôle ondulée et traverse) sur meuleuse à air pour tous les angles et partie difficile.
  • Il faut faire tomber et brosser tout ce que l’on peut sur les parties rouillées.


Nettoyage du châssis avec du diluant de nettoyage, chiffon, tournevis et petite brosse



Traitement de la rouille



Destruction de la rouille avec un traitement à l’acide phosphorique (15€ environ les 50cl), j’en passe plusieurs couches toutes les 30min, sans laisser sécher. Je passe la brosse sur les zones ou je vois de la rouille qui se fond dans l’acide). A la fin, on rince à l’eau, puis soufflette et séchage au décapeur ou au sèche cheveux. Pour ma part, j’ai utilisé deux sèches cheveux à fond que je tenais dans une main et dans l’autre j’avais l’enrouleur de câble pour me déplacer.
Convertisseur de rouille pro en bombe. Je passe sur les zones difficiles comme une traverse. Comme il en restait, je suis repassé sur toutes les zones traitées 24h avant mise en peinture.

Pour les zones percées



On a ressoudé des petits bouts de toles sur le passage de roue et à l'arrière, et collé/mastiqué dessous car c’était des tout petits trous (pièces 50cts). Au dessus, du passage de roue, j’ai traité au Frameto et je compte repeindre par dessus avec la peinture de carrosserie. J’utilise le Frameto uniquement dans cette zone car difficile d’accès mais pas exposée.

Application de la laque à châssis Epoxy au pistolet



Je voulais au départ mettre un apprêt antirouille mais franchement, ça accroche vraiment. Puis retouche au pinceau recourbé. J’ai passé la cire au pistolet spécial dans tous les corps creux. J’ai remplacé tous les bouchons de châssis. j’ai pas trouvé les bouchons ovales des longerons avant, donc j’ai mis des ronds en plastique collés à la colle de carrossier (pas l’idéal mais bouchon introuvables … ).
Enfin passage d’un voile de blaxson dans les passages de roue.
Je ne remets pas de blaxon ou anti-gravillons ailleurs, car les plus dégâts sur mon van était localisés à des endroits ou l'eau est passée entre l'anti-gravillons et la tôle.

Amélioration



Pour les ailes, j’ai monté un kit d’évacuation des eaux et bloqueur de feuilles de chez Berg-Bullis. Pas donné pour ce que c’est mais c’est ok.

Le retour d’expérience.

Mon père à un pont dans le garage… c’est impensable à mon sens de se lancer dans un tel travail sans.
J’ai mis au bas mot 5 à 6 jours (de travail pas de délai). Il faut étaler car c’est vraiment dur… il y avait notamment 1cm minimum d’anti gravillon sous les ailes… ça force un max avec la meuleuse.
J’ai eu du mal pour mes 1er traitements à l’acide phosphorique, car la notice n'était pas claire. Ils indiquaient de rincer mais pas de sécher… et clairement il faut le faire. Il faut des gants épais car sinon ça passe à travers. Quand on brosse sous le châssis, ça peut avoir tendance à venir sur le visage, lavage à grande eau ou porter une cagoule pour éviter les petites brûlures … je me protège souvent bien mais la c’était dur de trouver le bon compromis.
J'ai sacrifié une frontale pour y voir correctement.
Pour le démontage des pièces, j'ai attaqué les passages de roue à la brosse, et j'ai démonté pour faire des "pauses".
Pour les pare-chaleur, j'ai traité comme le chassis puis peinture (au pinceau j'avoue) avec de la peinture haute température gris mat. C'est pas nickel mais ça fait le job pour le dessous.
Pour l'échappement, je l'ai commandé sur Serial Kombi. ils disent de couper à 400 mm pour un T4 court ; la mesure exacte est pour moi à 380 mm, mais j'ai coupé à 390 mm pour avoir 5mm de jeu de chaque côté. Le caoutchouc qui tient l'élément central qu'ils m'ont livré n'était pas le bon, par chance le mien était bon.
Pour le kit de tuyau, c'est parfait. J'ai adapté le montage préconisé, vous le verrez sur les photos. J'ai mis plus de patins pour tenir les tuyaux. C'est très facile et ça fait propre.

Maintenant, on s'attaque à la peinture intégrale :)

Galeries photos





























































































































Cette page a été vue 99 fois
Note à l'attention des visiteurs,

Le wiki est un travail de compilation d'expériences des membres du forum t4zone.info . Par conséquent nous incitons vivement nos visiteurs à ne pas simplement copier le contenu pour le publier sur d'autres forums ou réseaux sociaux. Proposer un lien, c'est facile et gratifiant pour les auteurs des tutoriels ainsi que pour les personnes qui maintiennent le wiki en ligne.

Le contenu est diffusé dans un esprit de partage et d'entraide. C'est un travail qui est entrepris depuis plusieurs années et les pages sont sujettes à modifications.

L’oeuvre est diffusée avec une licence de paternité et doit être rediffusée sous les mêmes termes en citant sa source.