Conduit d'admission - nettoyage et neutralisation de la vanne EGR

Crédits et remerciements à : ???


Nettoyage de la vanne EGR et du collecteur d'admission + neutralisation EGR



Bonjour la zone

Ces beaux jours derniers furent propice à la maintenance mécanique donc au programme : nettoyage et neutralisation de l'EGR et nettoyage de l'admission d'air sur un VW T4 moteur ACV 102 cv de 1998.
Quoi ?? Encore un tutoriel sur l'EGR ? Et oui car j'ai concentré et détaillé ici les bonnes astuces glanées ci et là pour bosser tranquillement et efficacement. D'autre part, ici tout est détaillé pas à pas et les photos...ne disparaitront pas. Je vous montrerai donc comment tout faire étape par étape et si vous êtes nul en mécanique comme moi vous pourrez tout suivre aisément alors n'hésitez pas à le faire
Ca ne vous prendra que du temps et le coût financier est relativement modeste.

A quoi ça sert ?



L'EGR est un dispositif antipollution de recyclage des gaz d'échappement décomposé en éléments principaux : la vanne EGR et un conduit faisant la jonction entre l'échappement et la vanne. Ce système réinjecte les gaz brûlés dans votre moteur qui va lentement mais sûrement s'asphyxier avec le temps, réduisant ses performances. Le nettoyage de la vanne est donc préconisé de manière périodique mais l'encrassement reprendra de plus belle avec les kilomètres et les années. La neutralisation de ce système est donc vivement conseillée car elle aura un bénéfice certain et à long terme en orientant définitivement les gaz vers là où ils doivent aller : l'échappement ! Pour cela nous supprimerons le conduit qui réinjecte les gaz d'échappement dans l'EGR (nous appellerons ce conduit « serpentin »). Fini donc l'encrassage du moteur par des gaz d'échappement !
Même si le nettoyage du collecteur est régulièrement qualifié de facultatif, il paraît incohérent de ne pas le nettoyer en même temps que la vanne. Faites-le !! Cela ne vous prendra que du temps et votre Transporter vous dira merci:) J'ai personnellement retrouvé de la puissance après ces opérations.

Il convient de rappeler que la neutralisation de l'EGR provoquera probablement une hausse des rejets polluants et une émission de fumées légèrement plus importante mais rien de dramatique rassurez-vous, votre T4 adoré passera toujours avec succès le contrôle technique.

Est-ce que c'est difficile ?



Clairement non, sur une échelle de difficulté allant de 1 à 10 je donnerai la note de 2 ou 3. Il n'y a rien de sorcier, il ne s'agit que de serrage et desserrage de vis ou d'écrous, ni réglage, niveau ou calage à faire, c'est vraiment simple. Même s'il y a pas mal d'accessoires à démonter, tout sera détaillé ici pas à pas et se réalise aisément. La difficulté principale liée au desserrage de quelques vis difficiles d'accès sur le collecteur sera grandement facilité par l'utilisation d'un outil adapté qui coûte 6 euros environ. Nous verrons comment faire

Combien ça coûte ?



Hors outillage il faut compter moins de 35 € en prenant en compte les fournitures facultatives dont je parle dans la rubrique ci-dessous.

Les pièces détachées nécessaires



  • Le kit EGR :
    Il est vendu chez VW pour 19,99 € et est décomposé comme suit :
  • 1 joint d'étanchéité de la vanne : ref. 028 129 748 (3,2
    0 €)
  • 2 bouchons destinés à remplacer le serpentin : ref. 038 131 925 A, (4,86 € x2)
  • 2 joints pour les bouchons : ref. 069 131 547 D, (3,54 € x2)




Le joint du collecteur d'admission :
  • ref. 074 129 717, payé 8,35 € chez VW




Facultatif :

  • Les silentbloc du refroidisseur de turbo (intercooler ou échangeur), il y a de grandes chances que les vôtres soient cuits ! Ne les prenez pas chez VW qui facture plein pot des silenblocs génériques. On en trouve vendus par trois à 7,68 € le tout et port compris sur Ebay
  • Le joint torique faisant l'étanchéité entre le turbo et le tube arrivant du filtre à air. Cette partie étant sujette à un jeu parfois important, il n'est pas inutile de changer le joint. Ref. 030 121 119 (2,80 €)


Quels outils sont nécessaires ?


  • Du scotch d'électricien, nous verrons ensuite pourquoi.
  • Des clefs BTR (allen) de 5 et de 6.
  • Des douilles ou clef à pipe de 10 et de 12.
  • Une pince multiprise de qualité ou une pince étau.
  • Un tournevis cruciforme
  • Et enfin l'outil magique qui nous évitera de grosses galères pour desserrer le collecteur : une clef plate à cliquet de 6. J'en ai acheté une chez Casto pour 6 €.
  • Enfin assurez-vous d'avoir un embout BTR de 6 ou alors préparez-vous à sacrifier une vieille BTR de cette dimension.


Combien de temps ?



Si vous ne faites que le nettoyage et la neutralisation de l'EGR, comptez environ 1h30. Pour l'EGR + l'admission, prévoyez 4 heures minimum car si vous lisez ce tutoriel c'est que vous êtes débutant et que vous prendrez probablement votre temps

Allez on se lance !!



Dans un premier temps il faut déposer l'échangeur, ce petit radiateur que l'on voit en facade :

  • Retirez la sonde électrique G72 (1) en pinçant sa bague métallique à la main.
  • Retirez la durite (2)
  • Puis avec une clef de 10 dévissez les 4 écrous (A B C D). On les desserre délicatement sous peine d'abîmer les silentblocs.
  • Enfin à l'aide d'une pince multiprise ou d'une pince étau retirez les durites 3 et 4 en pinçant leur collier respectif.




On retire l'échangeur et on entre enfin dans le vif du sujet. On voit maintenant sur la photo ci-dessous le fameux serpentin que nous allons retirer, l'EGR et le collecteur d'admission. Si ce n'est pas déjà fait mettez du dégrippant sur les vis qui maintiennent le serpentin à ses extrémités (deux de chaque côté).
Profitez-en pour contrôler et remplacer les petits silentblocs qui seraient HS (entourés en rouge). Ref : 037 133 567 F,lien Ebay, 7,68 € les trois port compris.
  • Déposez la plaque qui maintient l'échangeur à l'aide d'une clef de 10, il y a deux vis (1 et 2).
  • Retirez la petite durite entourée en orange
  • Otez les durites A et B en desserrant leur collier à l'aide d'une multiprise ou d'une pince étau.
  • Dévissez les 2 vis du serpentin entourées en jaune avec une BTR de 6.
  • Dévissez les 4 vis de la vanne EGR avec une BTR de 5




Retirez le joint EGR/admission à l'aide d'une spatule.



Voilà enfin la fameuse vanne EGR encrassée.



Nettoyons-la avec une spatule ou une cuillère puis on termine avec de l'acétone ou du white spirit et une brosse à dent, voici le résultat :





L'EGR nettoyée on va ensuite retirer les deux dernières vis qui maintiennent le serpentin dans sa partie basse avec une douille de 12. Ce conduit, qui fait le lien entre échappement et EGR sera définitivement mis à la retraite !
On retire les deux vis de 12 de la fixation basse du serpentin :



Le serpentin est enlevé. Cependant je vous conseille de le garder car si les contrôles techniques deviennent à l'avenir plus restrictifs il vous sera possible de le remettre. On ne sait pas ce que nous réserveront les futurs normes antipollution donc gardez-le



Terminé pour l'EGR on va s'occuper maintenant de faire de la place pour démonter le collecteur d'admission.
On commence par enlever la durite du reniflard à l'aide d'un tournevis cruciforme, il y a deux colliers à desserrer :



Ensuite :
  • Déposez le compartiment du filtre habitacle (3 clips A situés sur le pourtour du compartiment).
  • Déposez le bec de remplissage du lave-glace B en faisant un ¼ de tour sur la gauche puis tirez-le vers le haut
  • Desserrez les colliers C et D du flexible d'admission qui sort du filtre à air et enlevez ce flexible.




Ensuite on va retirer le filtre à air :
  • Débranchez la connexion électrique 1 du filtre à air.
  • Retirer la petite durite 2.
  • Retirer les deux clips de maintien du filtre à air 3 et 4.




Ensuite on retire la tubulure d'admission qui arrive au turbo. Pour cela, deux vis à enlever (fléchées en vert) avec une douille de 10. Ici deux conseils :
[*]Munissez-vous d'une rallonge et d'une articulation pour la vis du bas.
[*]Si vous avez peur de faire tomber une vis et de perdre 40 minutes à la chercher, mettez un chiffon en dessous de la zone de travail.



Retirez la petite durite et enlevez la tubulure.



Pour ceux qui le souhaitent changez le joint torique sur l'arrivée d'air du turbo ref. 030 121 119 (2,80 €).



Note: profitez-en pour contrôler l'intérieur de la tubulure qui recouvre ce joint. Sur les T4 les plus kilométrés il arrive qu'une gorge se forme à l'intérieur, entrainant un jeu important avec une entrée d'air et une éventuelle perte de puissance. Si votre tubulure présente un jeu très important vous pouvez envisager de la changer. Ref 074 129 715 F. Personnellement j'ai retrouvé de la puissance après ces opérations mais je ne sais pas si le problème venait du joint ou simplement du nettoyage EGR/admission.

Voilà ça y est, l'accès est dégagé on s'attaque donc au collecteur. Comme on peut le voir sur la photo, il y a des vis entourées en vert particulièrement difficiles d'accès situées entre le turbo et le collecteur. On s'en occupera juste après. Commencez par desserrer les premières vis avec une BTR de 6. Là encore, ne faites pas tomber les vis et rondelles que vous allez retirer ! Mettez un chiffon sous la zone de travail au cas où



Maintenant l'astuce ultime pour ne pas peiner à desserrer les vis difficiles d'accès c'est l'utilisation d'une clef plate à cliquet de 6. C'est sur la page de Monsieur B (merci à lui)que j'ai vu ce truc et je l'ai adapté à ma sauce.
Il vous faut donc la clef plate à cliquet et un embout BTR de 6. Si vous n'avez pas d'embout BTR de 6 sacrifiez une clef BTR de cette dimension en la coupant au niveau du coude. L'amorce à 90° étant préservée, cela évitera à l'embout de tomber de la clef lors du desserrage.
Une fois l'embout coupé mettez du scotch d'électricien de l'autre côté, là encore pour éviter que l'embout ne tombe. Faites plusieurs tours vous verrez ça tient vraiment bien.



Et voilà on peut maintenant aisément desserrer les vis du collecteur, l'outil passe facilement. Sur la photo on constate que j'ai mis un chiffon destiné à recueillir, vis, rondelles ou embout qui pourrait m'échapper accidentellement lors du desserrage/serrage.



Enlevez le collecteur et son vieux joint puis nettoyez bien le plan de joint au niveau du moteur pour garantir une bonne étanchéité avec le nouveau joint que nous mettrons ensuite. Ensuite nettoyez également le plan de joint de la sortie échappement où était fixé le serpentin (entouré en vert, utilisez une brosse métallique si nécessaire) puis fixez le bouchon du kit EGR et son joint avec une douille de 12.



Là vient l'étape la plus ingrate et la plus longue...le nettoyage du collecteur. J'ai enlevé le plus possible de saleté à l'aide d'une longue cuillère à confiture. Ensuite essence ou acétone + brosse et écouvillon. Ensuite direction le karcher du coin, la lance du karcher entre jusqu'au bout dans le collecteur, parfait ! Assurez-vous que le plan de joint soit bien propre, utilisez spatule ou lame de cutter si besoin. Ensuite pour redonner un aspect brillant au collecteur, j'ai utilisé une bosse métallique souple montée sur une perceuse réglée sur une vitesse lente. Ca rend franchement pas mal

Le remontage



On remonte le collecteur avec son joint. Vous ne pouvez pas vous tromper dans le sens du joint sinon les trous ne tombent pas en face.



Ensuite :
  • On replace la tubulure d'admission avec ses deux vis de 10 sans oublier sa petite durite (flèche violette).
  • On remonte le filtre à air (A) avec ses deux clips, on rebranche sa petite durite et son connecteur électrique (flèches rouges).
  • On remonte le flexible d'admission B avec ses deux colliers.
  • On remonte le reniflard C avec le tournevis cruciforme
  • Vérifiez d'avoir bien mis le bouchon du kit et son joint (flèche jaune).




Avant de replacer l'EGR, vissez sur celle-ci le deuxième bouchon du kit avec son joint à l'aide d'une BTR de 6 (2 vis entourées en vert).
Placez le nouveau joint EGR/admission et fixez votre EGR toute propre avec les 4 BTR de 5.
Replacez la petite durite entourée en orange. Ne vous trompez pas de durite, il s'agit de celle arrivant de l'électrovanne N18 située juste derrière le vase d’expansion contenant le liquide de refroidissement (cheminement des flèches oranges).



Pour le reste, rien de plus facile Avant de remettre l'échangeur :
  • Reposez la durite A (depuis le turbo) et la durite B (depuis l'EGR).
  • Remettez la plaque de maintien de l'échangeur avec une clef de 10 (vis 1 et 2).


On repose l'échangeur :
  • Revissez-le avec une clef de 10 (3, 4, 5 et 6).
  • Et enfin, replacez la sonde G72 sur l'échangeur (7) et la petite durite qui se fixe juste en dessous (8). Vérifiez que cette dernière vient bien du calculateur, vers le compartiment batterie.




Remettez le bec de lave-glace et le filtre habitable.
Vérifiez que tous les éléments et durites soient bien montés et que tous les serrages soient bien effectués.
Cette page a été vue 506 fois