Lève-vitres manuels : comment les motoriser


Une grande majorité d'entre vous possède un T4 avec des lève-vitres à manivelle. Après avoir recherché sans succès, dans différentes casses auto, des vitres électriques sur une épave de T4, j'ai opté pour un kit universel de motorisation de lève-vitres manuels. Voici la procédure de montage.

J'ai choisi un modèle de la marque SPAL, certes un peu plus cher que la concurrence (150 € port compris ici) mais livré avec 3 interrupteurs rétroéclairés et dotés de moteur puissants (pour une remontée des vitres rapide) et silencieux.





Le montage est assez simple, vous démontez la garniture de porte, vous posez l'adaptateur sur l'axe de manivelle et fixez le motoréducteur sur la tôle de portière avec les pattes livrées avec.





Le plus pénible est ensuite des passer le faisceau dans le tableau de bord et dans les portières et de raccorder l'ensemble aux interrupteurs et à la boite à fusible via un relais (placé au dessus de la flèche rouge) et un fusible de 25A. J'ai acheté chez VW les manchons pour passer le faisceau entre la portière et la caisse. Cela m'a servi aussi pour passer les fils des HP et le faisceau de la fermeture centralisée montée en même temps.



La mise en place du faisceau nécessite une certaine rigueur pour que les fils ne frottent pas sur une arête saillante ou dans les commandes de chauffage par exemple au risque d'être coupés ultérieurement. J'ai donc mis des colliers rilsan à de nombreux endroits pour assurer le coup.

Les panneaux sont découpés pour recevoir les interrupteurs ainsi que le bouchon pour obturer le trou de la manivelle. Une fois tous les branchements faits, on peut remonter le panneau. La garniture de porte remontée, il n'y a aucune différence esthétique ou en fonctionnement par rapport à un équipement d'origine.


Cette page a été vue 139 fois