Pare-chocs plastiques : réparation

Cet article manque de sources.
Vos connaissances sont les bienvenues afin de le compléter.


Post initial : poulain13

Ce tuto est la synthèse des différentes interventions lisibles sur cette file, dont la plupart des images ont hélas disparu. :(

NB: par abus de langage, nous emploierons le mot pare-chocs pour désigner le bouclier. Il est conçu pour absorber de petits chocs "de parking" sans déformation ou presque.
Si l'impact est plus puissant, c'est le pare-chocs métallique situé derrière, qui entre en jeu pour protéger les occupants du véhicule. :mrgreen:
Pour situer les deux , voir ce tuto :wink:

Nature du bouclier



Chaque pièce en plastique comporte à présent sur l'envers une indication destinée au recyclage, sous forme de lettres, parfois accompagnées de chiffres. Les plastiques les plus courants sur nos véhicules sont le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP), le polystyrène (PS) ou encore... l' acrylonitrile butadiène styrène (ABS).

Si certains plastiques demandent une colle spéciale (ex: PVC), d'autres peuvent se réparer par refonte, ou en y collant du plastique de même nature - et si possible de même couleur.

C'est le cas de l'ABS qui en raison de sa bonne résistance aux chocs, constitue les boucliers du T4

Fabrication de la pâte de réparation



La colle doit être de même nature que le pare-chocs, c'est à dire en ABS. Si vous possédez des pièces d'habillage inutilisées (ex: boîte à gants), vérifier s'il s'agit d'ABS. C'est obligatoirement inscrit, dans une partie normalement cachée sur le véhicule...

Il suffit ensuite d'en découper de petits bouts d'1 cm² environ, que l'on met dans un bocal hermétique en verre, du genre pot de confiture...

Si on ne dispose pas d'ABS automobile, on peut demander aux enfants de sacrifier quelques pièces de leur jeu de Lego™ : c'est pour la bonne cause... :lol:



Le diluant idéal de l'ABS est bien connu des carrossiers et des plaisanciers, c'est le méthyl éthyl cétone ou MEK

Il existe en conditionnement de 1 litre chez le shipchandler. A défaut on peut utiliser de l'acétone, dont la formule est proche. La mise en œuvre est juste plus délicate.

On recouvre bien les morceaux à dissoudre de MEK, et on laisse agir 24h. 8)



NB : Si le bocal perd son étanchéité, la pâte sèche, mais redevient liquide en joutant à nouveau du MEK. On peut donc conserver le bocal (et son flacon de MEK)... indéfiniment.

Alignement des pièces



Sur l'intérieur du pare-chocs, on maintient provisoirement les morceaux (cales+serre-joints) et on les recolle par fusion, au fer à souder.

Quelques points bien choisis suffisent... Eviter à ne pas faire dépasser la panne vers l'extérieur !

En cas d'erreur (bosse) il suffit de chauffer à nouveau.

NB : attention aux émanations de fumées toxiques lors du collage : travailler dans une zone bien ventilée !

Cette méthode va provoquer des manques de matière à l'endroit du collage, qu'il va falloir compléter...

Remplissage des trous



On badigeonne la zone à combler au MEK, puis on remplit généreusement des deux côtés, en débordant des 2 côtés de la cassure, avec la pâte fabriquée la veille.



Insister d'avantage sur l'envers, car sur l'endroit il faudra enlever l'exédent !

NB: Le pinceau doit résister au MEK : faire un essai préalable ! Une brosse à dents fait l'affaire :wink:

Attendre à nouveau 24h pour le séchage complet...

Finition



On égalise le côté visible du bouclier à l'abrasif, jusqu'à retrouver la forme originale. L'envers peut rester tel quel, tant que ça ne gêne pas la remise en place du pare-chocs.

En cas de manque (bulles), repasser une couche de pâte et recommencer l'opération.

Avant de peindre, on pulvérise un apprêt spécial plastique (indispensable !) en débordant bien la zone de réparation. Puis on ponce légèrement l'exédent éventuel.

Il ne reste plus qu'à appliquer la peinture de finition en couches croisées.

NB : Pour éviter de massacrer une peinture à la bombe, il faut appuyer et relâcher le bouton en dehors de la zone à peindre ! :wink:

La réparation, si elle est bien faite, est quasiment invisible 8)
Cette page a été vue 204 fois