Amortisseurs : diagnostic et choix de remplacement

Crédits et remerciements à ext3 :top:


Salut à tous,

Avant de remplacer mes amortisseurs, comme beaucoup ici je me suis farci les dizianes de pages de cette file :mrgreen: ,et j'en ai tenté une synthèse, avec quelques remarques personnelles.

Vos observations sont naturellement les bienvenues. :hang:




Principe
Le couple ressort-amortisseur
Commençons par une petite animation 8)




L'amortisseur est le complément du ressort de suspension : un ressort se tasse rapidement en passant sur un cahot, mais se détend tout aussi rapidement juste après ! Pour éviter les "rebonds", l'amortisseur ralentit la détente du ressort.

Il contient une chambre remplie de fluide (huile ou gaz) dans laquelle se déplace un piston". En se déplaçant, le piston met le fluide sous pression et le repousse d'une chambre vers l'autre à travers un orifice calibré. Pour augmenter la réactivité, les constructeurs ont remplacé ce simple "trou" par un système de clapets qui se ferment plus ou moins en fonction des besoins. Certains amortisseurs sont même "à dureté réglable" en étranglant plus ou moins l'orifice. Sympa... mais fragile : mieux vaut les réserver à la compétition !

Gaz ou Huile ?
C'est presque un jeu de mot en anglais qui sonne comme "essence ou diesel ?". :mrgreen:

- Le gaz est plus fluide, donc permet à l'amortisseur d'être très "réactif", y compris à froid. Il est prisé des sportifs, et permet aussi d'amortir de lourdes charges, sans risque de rupture.

- L'huile a plus de difficulté à s'écouler à froid. Elle donne un amortisseur moins réactif, mais en revanche un fonctionnement plus souple. Il lui faut un "temps de chauffe" avant d'être à son point de fonctionnement. Les premiers tours de roue, il ne faut pas être trop exigeant sur la tenue de route. D'ailleurs il ne faut surtout pas brusquer l'amortisseur par temps froid : risque de rupture interne !

En revanche, l'huile n'a pas tendance à s'évaporer comme le gaz : un amortisseur à huile peu utilisé, peut rester opérationnel de longues années. Préférable pour un camping car qui ne sert qu'aux beaux jours, par exemple.

Diagnostic
Contrôle technique
Le banc peut dire si un amortisseur est défaillant... par comparaison avec les 3 autres ! En effet il détecte essentiellement le déséquilibre, pas l'usure... :(

On peut donc être amené à changer ses amortisseurs malgré un CT récent jugé conforme. :/

Conduite
Un amortisseur fatigué rend la conduite "floue": le cam semble "rebondir" sur les cahots. Si un seul amortisseur est malade, le véhicule se déporte vers un côté lors d'un virage ou d'un freinage.

Si on laisse les choses empirer, le van est incapable de rester en ligne droite en freinant : on risque l'accident.

Fuites
Dans le cas des modèles à huile, le défaut est souvent visible par une coulée d'huile le long de l'amortisseur. La contre-visite sera garantie au CT... si le véhicule tient la route jusque là ! Pour les modèles à gaz c'est plus sournois, vu qu'en cas de fuite externe le gaz disparaît sans laisser de traces... en revanche, l'effet d'amortissement disparaît rapidement !

Une autre panne possible est due à la rupture d'un clapet interne. Là encore la fuite est invisible. Mais généralement la communication entre chambres devient rapidement telle que le doute n'est plus permis. J'ai le souvenir d'un amortisseur qui a lâché d'un coup, sur une Opel bien chargée : la voiture s'est mise brutalement à zigzaguer en fonction du vent ! :lol:

Cam qui penche
La tenue de route peut se dégrader aussi à cause d'un ressort tassé ou cassé : dans ce cas le camion penche anormalement. En effet l'amortisseur n'a pas d'influence sur l'assiette de véhicule. Ce sont donc les ressorts (toujours par paire !) qu'il faut changer, pas forcément les amortisseurs !

Longévité
Sur le T4 les amortisseurs d'origine, peuvent remplir leur rôle jusqu'à 150.000~250.000 km.

Le style de conduite influence bien sûr ce chiffre, mais il est inutile de tenir compte des "bons conseils" de certains centres auto, qui préconisent de les changer préventivement tous les 60.000 km !

Rappelons que dans le cas d'un véhicule peu utilisé, l'huile a tendance à mieux se conserver que le gaz, plus volatile...

La bonne santé de l'amortisseur dépend de l'état :
- de ses joints internes : s'ils fuient, l'huile ou le gaz passent instantanément d'une demi-chambre à l'autre
- de ses joints externes : si l'humidité entre, la rouille ronge le piston... et abîme les joints internes.

Les amortisseurs, comme les freins, se changent au minimum par 2 (train AV ou AR). Mais il est vivement conseillé de changer les 4 amortisseurs simultanément. Si un des essieux est bien suspendu et pas l'autre, la tenue de route se dégrade au lieu de s'améliorer !

Passer commande
Où les trouver ?
Tout d’abord, chez VW ou votre revendeur habituel, bien sûr.:lol :
Mais on trouve souvent de meilleurs prix pour les amortisseurs en Allemagne ou en Grande Bretagne (ex: ebay.de)
NB: pour faciliter vos recherches, "amortisseur" se dit "shock absorber" ou "Stossdämpfer" suivant la langue !

Sur chaque annonce, bien noter le nombre d'amortisseurs proposés. Ils peuvent être vendus à l'unité, ou par lot : avant (front/vorne) ou arrière (rear/hinten), ou enfin par lot de 4.

Comment les choisir ?
On trouve des amortisseurs à tous les prix, mais la majorité des modèles proposés manquent cruellement d'endurance sur les T4.

Citation :
redsurfboards a écrit :
le meilleur rapport qualité prix qualité reste les sachs renforcés dont le lien est donné dans ce post...tout le reste et notamment le no name d'e bay c'est la loterie...je le sais pour avoir monté des amortisseurs a réglage de dureté....pas confortable et morts au bout de un an avec refus au CT...je suis passé sur du sachs renforcé a l'avant...et je le ferais a l'arrière ce mois ci 8)


Il reste en "compétition" sur la zone 2 marques d'amortisseurs qui se détachent vraiment du lot.

NB : les "prix constatés" datent de mai 2018

Bilstein
B4
- Modèles "légers" : Caravelle, Multivan...
- Confortables, mais à grand débattement : pas adapté à la conduite "sportive".
- Inadaptés aux châssis surbaissés d’origine (voir vos codes options) : risque de fuite prématurée.

Meilleur prix constaté : 160 € les 4

B6
- Modèles "lourds" : California, Dehler, fourgons aménagés...
- Adaptés à la conduite "sportive" sur véhicules plus légers.
- Adaptés aux modèles surbaissés d’origine
- Pour surbaisser le van il existe un kit B12 : il conprend des amortisseurs B6 associés à des ressorts arrière plus courts
- Suspension ferme : attention aux dos sensibles !

Meilleur prix constaté : 370 € les 4

Sachs
Standard
Le modèle Sachs standard offre le confort du B4. Conseillé aux seuls modèles légers donc.

Meilleur prix constaté : 180 € les 4

Renforcé
De l'avis de nombreux zonautes, le meilleur rapport tenue de route/longévité/prix, et ce quel que soit le T4 ! 8)



Réf Sachs : 105 819 (av) et 105 820 (ar)

Meilleur prix constaté : 250 € les 4

NB : certains amortisseurs (ex: B4) sont fournis avec leurs butées caoutchouc, d'autres non (B6, Sachs). Il faut alors réutiliser les anciennes, ou en commander des neuves suivant l'état.

Butée arrière : 701 513 121 (4 au total).
La plaquette en dessous est généralement réutilisable. Si ce n’est pas le cas : 251 413 431.
Butée avant : 411 513 121 (4 au total ).

Disponibles pour environ 3€ pièce chez VW.
Merci à Silentmaxx pour les références ! :hang:

____________
Ci-dessous quelques morceaux choisis de la file "amortisseurs, le bon choix"...

Citation :
Silentmaxx a écrit :
Sachs d'origine = B4
Sachs renforcés = B6

Ça, c'est sur le papier.

Dans la réalité apparemment les B6 seraient plus durs que les sachs renforcés et avec une durée de vie moindre. Un comble vu la notoriété de Bilstein !

Les B4 ou les sachs classiques apporteront du confort mais la tenue de route sera moins bonne sur les petites routes sinueuses et à grande vitesse qu'avec les B6 ou les sachs renforcés.


Citation :
Silentmaxx a écrit :
En fonction de ce qu'on fait de nos amortisseurs il faut s'imaginer un minimum ce qu'ils encaissent :shock:

Route pavée => vibration rapide
Trou dans la route => choc violent
Tout terrain => poussière, boue, mouvements butée à butée
Autoroute => vibrations régulières de faible amplitude = usure en un point = irrégularité de fonctionnement
etc

Bref, on dit que, en moyenne un jeu d'amortisseur reste valable à 80% de l'origine durant 60 à 80.000km
Leurs capacités diminuent à 65% entre 80.000 et 100.000km , 55% à 100~120.000 et ça ne va pas en s'améliorant avec les kilomètres.

"Oui mais au CT tout va bien mes amortos sont passé, c'est nickel"
et
"Je sais pas, ça roule bien, où est le soucis ?"

C'est simple :

- on ne voit pas sa femme vieillir : on vit avec et on la voit tous les jours. Et puis un jour on retombe sur un vieil album photo et là... ah ouais ! :mrgreen: Et bien c'est pareil avec des amortisseurs : petit à petit on s'habitue à leur comportement et à leur qualité qui diminue. On s'adapte, c'est naturel.

- au CT ils contrôlent en effet le fonctionnement mais surtout l'homogénéité des amortisseurs. Donc un amortisseur HS d'un côté et un autre en bon état : ça ne passera pas. Une fuite ou une casse non plus. Par contre 4 pompes à vélo qui amortissent encore un peu, ça pourrait passer :shock: tant que les 2 avant et les 2 arrières s'accordent dans une plage d'amortissement proche et qu'il n'y a pas plus de 35% de différence entre gauche et droite !

Rappel d'usage : la tenue de route c'est grâce à quoi ?

- les pneus, seul point de contact avec la route. Passé 4 ans le caoutchouc a déjà vieilli. Même s'ils ont peu roulé. Dès 5 ans il faut penser à les remplacer... en tout cas bien avant les 6 ou 7 ans. A cet âge là ce ne sont plus que des planches de bois glissantes.
- les amortisseurs, ils permettent de garder le plus de contact possible avec la route et amortissent aussi le transfert de masse sur l'avant.
- les freins, si ça freine devant et pas derrière ou l'inverse c'est joyeux ! :mrgreen:

Et finalement : ça reste un choix personnel. N'oublions juste pas que nous ne sommes pas tout seuls sur la route. Quelques mètres ça peut parfois tout changer :o






Cette page a été vue 336 fois