California T4 Westfalia

Le Westfalia California dans tous ses états



Historique



Le Westfalia California est l'aboutissement d'une longue succession de modèles similaires apparus au gré des différentes moutures du bus VW Transporter.


T2 Split, T2 Baywindow, T3 et T4.
Sur cette image, quatre générations de Transporter aménagés par Westfalia.


Utilisant globalement toujours la même implantation depuis les années 50-60, il a d'abord fait la joie de voyageurs un rien baroudeurs, puis la joie des hippies, de leurs enfants ensuite, voire même actuellement de leurs petits-enfants (dans les sixties, on s'envoyait en l'air tôt et surtout le plus souvent sans se protéger - ah l'amour libre !)



Une banquette clic-clac, utilisant la particularité du coffre moteur à l'arrière surmonté d'un matelas permettait d'offrir un lit de bonne dimension.
Notez que, même si le moteur d'un T4 se trouve désormais à l'avant, l'emplacement du matelas à l'arrière a perduré, surplombant désormais un volume de rangement.



Apparu sur la génération T2 (appelé Split window en référence à son parebrise séparé en deux morceaux - 1950-1967), d'abord grâce à la Camping Box jusqu'en 1958, les versions qui suivirent portèrent des noms un rien barbares, tels que SO-23, SO-34, SO-35, SO-42, SO-44, et ce jusqu'en 1967.
L'acronyme SO signifiant Sonderausführung, soit Exécution Spéciale.



En 1968, le relifting du T2 (appelé Bay window en référence à son parebrise en un seul morceau - 1968-1979) ne verra pas de changement notable dans la classique implantation, mais plutôt des améliorations de l'aménagement, la plus évidente étant le toit levable qui offre désormais un vrai couchage en dur pour deux personnes supplémentaires.
Les modèles portent désormais des noms plus communs, tels que Campmobile, Helsinki, Berlin, Malaga (même si la dénomination SO a perduré, celle-ci n'est plus mise en avant comme sur les premiers modèles)



C'est en 1980 qu'apparait la génération T3, conservant toujours le moteur flat four refroidi par air et implanté à l'arrière. Devenu plus carré, il est certes moins sympathique, mais nettement plus logeable. Et Volkswagen a surtout la bonne idée de le proposer également en 4 roues motrices, le Syncro, qui se révéla plutôt redoutable pour un véhicule habitable.


En 1991, changement radical: après plusieurs décennies de moteur refroidi par air disposé à l'arrière, la nouvelle bête de somme de chez Volkswagen se modernise. Moteur transversal à refroidissement liquide disposé à l'avant, suspension moderne, direction assistée, boite 5 vitesses: pas de doute, ce qui faisait le charme suranné mais aussi un peu le défaut des versions précédentes est tout à coup nettement atténué.
De la puissance et du couple, enfin, permettent de s'immiscer dans le trafic sans honte, tout en gardant un gabarit classique et une agilité de bon aloi.


L'aménagement camping est très proche des versions antérieures, au moins dans son implantation. Et pourtant plein de petites choses changent, faisant du California une voiture à vivre nettement plus modernes que ses ancêtres.

Le frigo est désormais à chargement vertical et de type à compression (exit le classique trimixte qui ne refroidit bien qu'au gaz).

Certains premiers modèles n'auront même pas de gaz du tout à bord, la table de cuisson étant du type à réchaud à alcool. Certes, un peu moins efficace que le gaz (1100 watts-600 degrés pour l'alcool contre 1600-950 pour le gaz), l'expérience montre qu'en dehors du café et du riz ou des pâtes, les grillades se font de toute manière rarement à l'intérieur.

Un chauffage à carburant (de marque Eberspächer) est très souvent présent, gage de confort en cas de froid, surtout si on ne relève pas le toit.

Un toit levable extra-plat lui permet de se trouver juste en dessous de la barre fatidique des 2 mètres de hauteur (pour mémoire, le T3 faisait 2m05). Il peut donc s'aventurer dans les parkings souterrains, faire la nique aux employés de péages en passant en Classe 1, voire même se jouer des fameux portiques des bords de mer et s'approcher au plus près de la Grande Bleue.

25 ou 50 litres d'eau propre et 27 litres d'eaux usées (les deux réservoirs sont à l'intérieur, donc hors-gel) complètent ce sympathique tableau... Seule ombre tout de même, toujours pas d'eau chaude au rendez-vous.



Il existe aussi des California à rehausses rigides, sur châssis court. L'un d'eux, le California Compact possède une rehausse très aérodynamique, n'offrant qu'un couchage pour deux, la partie arrière supérieure étant dévolue à un grand rangement.




Quand aux versions rehaussées sur châssis long, il en existe trois: California Club, California Tour et California Exclusive.
La version Tour est la même que le California de base, seul le meuble cuisine est rallongé, offrant une armoire de plus.
La version Club, elle, propose une implantation avec cuisine en L sur l'arrière (c'est grosso modo le même aménagement que le Westfalia Nugget sur Ford Transit).



La version Exclusive est quand à elle dotée d'une véritable salle de bains à l'arrière; mais on s'éloigne là gentiment de la voiture à vivre passe-partout, pour entrer dans le monde des camping cars.




Les entrailles du California T4





Plongée dans un California T4. Les explications suivantes pourront, le cas échéant, vous mener à d'autres pages liées, soit pour réparer ou corriger certains problèmes, soit pour optimiser certains paramètres vitaux de votre voiture à vivre et en tirer ainsi le meilleur parti.


Chauffage stationnaire


La majorité des Westfalia California sont équipés d'un chauffage stationnaire à carburant, fixé sous le châssis et piloté par une centrale de commande située au dessus du bloc cuisine (sur les modèles plus récents, la commande s'effectue depuis la centrale générale de commande située dans le cockpit). Certains disposent en outre d'une minuterie de programmation, utile pour démarrer le chauffage à une heure prédéfinie.

Couchages



Le California est prévu pour offrir le confort de deux lits à quatre occupants (le lit haut étant plus adapté pour 2 enfants).

Le lit du bas est constitué d'un matelas fixe surplombant le rangement à l'arrière du véhicule et d'une [[Câble de commande pour banquette California : remplacement|banquette de type clic-clac]].

Le lit du haut, lui, est composé de deux matelas posés sur un plancher articulé en bois.

Dimensions des lits dans un California à toit levable

Lit du bas: 192 x 117 cm

Lit du haut: 194 x 106 cm

Dimensions des lits dans un California à toit rigide

Lit du bas: 192 x 117 cm

Lit du haut: 190 x 109 cm

Eau et gaz



Suivant les versions et années de production, le réservoir d'eau propre contient 50 litres ou 25 litres.
Seuls les premiers modèles, dont le réservoir d'eau propre se trouve à l'arrière droit (remplissage par le hayon) contiennent 50 litres. Les modèles à partir du millésime 98, dont le remplissage s'effectue par l'extérieur gauche à côté de la prise 220V, eux ne contiennent que 25 litres (ce qui est tout de même un sacré recul en matière d'autonomie)

Celui d'eaux usées contient toujours 27 litres, peu importe l'année-modèle.

Frigo



De type à chargement vertical et à compression, sa contenance est d'environ 40 litres. Prévu pour refroidir jusqu'à moins 20 degrés, il y parvient aisément, grâce à sa technologie à compresseur, plus efficace qu'un système à gaz. En contrepartie, il est un peu gourmand en énergie.

Piloté directement depuis la centrale de commande se trouvant dans le cockpit, son utilisation est des plus simple: on choisit la température...et c'est tout. Un système est prévu pour que, lorsque la tension de la batterie chute en deçà de 10.5V, la frigo s'arrête.

Batterie auxiliaire



Suivant les versions et années de production, il peut y avoir une ou deux batteries à décharge lente de type Gel. Elle sont rangées à l'arrière gauche du véhicule dans un
coffre.
Soit deux batteries de 85 Ah chacune
Soit une batterie de 140 Ah

Cette source d'énergie auxiliaire se recharge en roulant grâce à l'alternateur du véhicule, mais aussi à l'arrêt quand ce dernier est connecté au réseau 220V, grâce à son transfo-chargeur. Ce dernier se trouve caché dans le bas du meuble sous le frigo.

Rangements



Malgré un encombrement réduit, le California n'est pas si ridicule que cela en matière de rangements. Il faudra tout de même un peu d'organisation et raison garder au moment de faire ses bagages...

Une penderie de taille décente
Une lingère à 3 rayonnages
Un coffre sous banquette
Un bloc cuisine offrant deux armoires et un tiroir à couverts

De plus, sous la partie arrière du couchage inférieur, un grand volume de rangement est accessible par le hayon. On y entreposera sans trop de soucis tout le nécessaire pour la vie à l'extérieur (table, chaises, douche portative, grill, accessoires 220V, cales de stabilisation du véhicule, auvent...)

Les premiers T4 california porteront la dénomination "california camper" de 1990 à 1993.




avec de simple sticker "california" puis "california coach" avec une deco de carrosserie arriere gauche specifique au modele,les premiers T4 california seront tolés a l'arriere gauche.De 1993 à 1995.






Les séries spéciales



Les finitions des California se confondent souvent avec les options VW du véhicule.

Les séries spéciales, Highway, Biker, Beach, Joker, Blue, Advantage, Generation, Freestyle et j'en oublie peut-être, n'apparaissent qu'à partir de 1994 avec la série Highway.
Ce sont plus des coups marketing que véritablement des évolutions importantes, la base étant toujours le California Coach avec plus ou moins d'options suivant les séries, et généralement limitées à 500 exemplaires.
Ces options sont le plus souvent cosmétiques, que ce soit à l'extérieur avec des logos spécifiques et des couleurs dédiées, ou intérieures comme l'utilisation de selleries spécifiques ou à monogrammes personnalisés.
L'adoption de jantes en alliage de série est très souvent constatée à partir de la série Advantage.
On note encore que sur une série, l'apparition de caractéristiques spécifiques deviendra par la suite un standard sur les millésimes suivants, comme la sellerie Cactus par exemple.


1994



Le California Highway (limité à 500 exemplaires) apparait au moment du jubilé des 150 ans de Westfalia, et se distingue par une plaquette spéciale indiquant ce jubilé et à l'entourage des fenêtres latérales ainsi que le bas du parebrise peints en noir. C'est aussi la première apparition du mobilier à chanfreins plus clair au lieu du classique bleu et du revêtement de siège en tissu Cactus (qui deviendra d'usage par la suite sur le California Coach). Cette série est aussi la première à proposer des pare-chocs peints couleur carrosserie.









1995


Apparition de la série Biker, qui reprend quelques spécificités déjà vues sur la série Highway et un logo personnalisé. Livré de série avec un porte-vélos.





1997 - La série California Beach également limitée à 500 exemplaires, propose un mobilier plus clair et diverses touches cosmétiques (les bouches de sorties de chauffage ne sont plus noires mais beiges par exemple et d'une manière générale, tous les éléments plastique d'ordinaire gris, sont ici en beige-sable). Notez encore que la toile du toit levable s'accorde à l'ambiance sablonneuse de l'intérieur, puisque au lieu du classique gris, elle est ici livrée en beige. Avec l'ultime série Freestyle, c'est sans doute la série qui diffère le plus de la version de base California Coach.



1998


Et encore une série limitée à 500 exemplaires, prénommée California Joker (notez l'exhumation de l'ancien nom mythique de la série sur T3), exclusivement peinte en Bleu Arctique ou Vert Pistache, et livrée d'office avec un porte-vélo de hayon.



1999


La série limitée pour cette année, se nomme California Blue, uniquement disponible en coloris Bleu Techno métallisé, et proposée avec chauffage stationnaire, climatisation, pare-chocs couleur carrosserie et porte-vélos de série. Notez que cette série n'existe que sur la version à toit levable (et dès à présent, toutes les séries limités ne seront systématiquement produites que sur les versions à toits levables).



2000




Apparition de la série Advantage. Pas plus de précisions disponibles, à part un logo dédié. Notons juste que c'est à partir de cette année que commence la présence plutôt systématique de jantes aluminium sur les séries limitées à venir.



2001



Alors que Westfalia s'attaque au marché américain avec le Weekender (en gros le Multivan Westfalia à toit levable), une nouvelle série limitée appelée California Generation fait son apparition, disponibles en cinq couleurs spécifiques et sellerie à monogrammes dédiés.



2002



Le California Event, toujours limité à 500 exemplaires, propose de série, la climatisation, le porte-vélos et package spécifique intérieur avec des pochettes de rangements amovibles entre autres. Cette série est là pour célébrer les cinquante ans de collaboration entre VW et Westfalia dans la création de véhicule de loisirs, une plaquette spécifique est d'ailleurs apposée au tableau de bord.



2003



Dernière année du Westfalia California, marqué de belle manière par la série Freestyle, qui propose climatisation, sellerie à monogrammes, pochettes de rangements en habillage des meubles et sièges, etc...
Sans doute la série la plus désirable, car regroupant le plus grand nombre d'options VW disponibles sur un California pour marquer cette dernière année de collaboration entre VW et Westfalia.



Cette page a été vue 864 fois